Le gaspillage de nourriture, plus présent qu’on le pense.

Pensez-y 2 secondes avant de rejeter un poivron pas assez vert, ou une tomate un peu difforme. Il y a un impact majeur de toujours acheter des aliments parfaits.

C’est vrai que nous ne réalisons plus d’où vient la nourriture et c’est devenu banal.

Prenez 15 minutes de votre temps s.v.p.

Après 10 ans, je quitte Radio-Canada

He oui, après 10 ans (moins 2 mois), je décide de faire le grand saut. Ça n’a pas été sans hésitation et questionnements, mais oui, j’ai décidé d’aller voir ailleurs.

J’ai occupé 4 postes différents durant ces 10 dernières années. Intégrateur web au début où j’ai travaillé pour la zone nouvelle. J’y suis devenu développeur par la suite. Lors de la fusion de toutes les équipes des différentes zones du site qui est devenue une seule équipe de prod, je suis devenu le lead développeur de l’équipe. Depuis à peine plus d’un an, j’étais devenu l’architecte pour toutes les plateformes numériques de Radio-Canada, en incluant le web et le mobile, pour .ca, .tv et .mu comme on appel à l’interne (www.radio-canada.ca, www.tou.tv et espace.mu)

J’ai vraiment eu du plaisir et des défis intéressants pendant tout ce temps. Des élections fédérales et provinciales, des jeux Olympiques, des refontes de site nouvelles, de page d’accueil. La construction de plusieurs CMS, de web services pour réutiliser et partager du contenue, un des plus grands sites de streaming au Québec. Vraiment je n’ai pas à me plaindre, le potentiel et la qualité des projets à Radio-Canada est de très haut niveau.

Je vais m’ennuyer beaucoup de plusieurs de mes collègues aussi. J’ai côtoyé des gens super là-bas, avec du talent, de l’énergie et plein de bonne volonté. Plusieurs d’entre eux sont devenus des amis et le resteront à jamais. J’ai même rencontré ma blonde, maintenant mère de mes 2 enfants là-bas! Ce n’est pas rien.

À tous ces gens, c’est avec le coeur gros que je vous quitte en tant que collègue.

Vous me demanderez alors pourquoi j’ai fait ce choix. Ou est-ce que je m’en vais?

10 ans de nos jours, surtout dans le web, c’est énorme. J’avais besoin de voir ailleurs, de sortir de ma zone de confort, de revenir à une petite équipe qui bouge vite où on touche plus à tout, de travailler sur d’autre type de projet pour apprendre d’autre type de chose dans un autre contexte.

Alors quand j’ai vu passer sur Facebook qu’Andréa, ami de longue date et ancien collègue (ancien patron en faite), cherchait quelqu’un pour l’épauler dans un projet, j’y ai tout de suite réfléchis très sérieusement. Il est une des personnes les plus passionnées que je connaisse. Il est aussi une des sources de mon intérêt pour le web et l’informatique.

Je me souviens du temps ou plus jeune, nous passion des nuits à jouer en réseaux, dans le temps ou jouer en réseaux ne voulais dire trouver un ami sur le web en un clic, mais bien se déplacer sur place avec des écrans 17″ de 20 livres, qui valais dans les milliers de dollars pour jouer à Descent, Warcraft et autres.

Je me souviens aussi d’une émission à la télé communautaire de St-Vistor, la voix du futur, ou on avait impressionné tous les bénévoles avec l’intro 3D d’un Tie fighter en combat avec comme trame sonore la chanson « After The Flesh » de la trame sonore du film « the Crow ».

Je joindrais donc la « communauté de geeks créatifs » d’Équation humaine comme chef de produit R&D le 8 août prochain.

Merci à tous ceux qui m’ont amené ou je suis aujourd’hui, qui m’on fait vivre 10 ans de bonheur, et merci à ceux qui feront de même durant les prochaines années!

The 4-Hour Workweek

Ce livre est le premier livre que j’ai lu depuis le secondaire. Je lis beaucoup sur internet, mais je n’ai jamais pris le temps de lire un livre. L’an dernier, j’allais mis mettre et juste comme j’ai commandé des livres papier sur Amazon, j’ai eu un iPad pour ma fête. Ça a été le coup final pour me mettre à la lecture.

J’ai donc racheté en format électronique ce livre, malgré que je venais de l’acheter en version papier, pour expérimenter avec la lecture sur iPad. Mais cette expérience fera l’objet d’un autre texte.

J’ai connue Tim Ferris, l’auteur de The 4-Hour workweek par un podcast qui se nomme « The random show ». Il est cohost duPodcast avec Kevin Rose que j’aime bien.

Le livre traite en gros d’optimisation du temps, pas dans le but d’en faire plus, mais bien dans le but de travailler moins.
Il donne toute sorte de trucs concrets comme travailler de la maison, quelque jours par semaine pour commencer jusqu’à en arriver a le faire tout le temps. Il nous invite à travailler à ne plus être le «bottleneck» dans le processus de décision.

Ce livre m’a présenté le concept des assistants personnel. Tim nous conseille d’en utiliser, pour 2 raisons. Ça permet d’exécuter beaucoup de tâches pour nous, et aussi ça nous apprend à bien déléguer, car nous devons être super clair et précis dans nos demandes à un assistant personnel pour recevoir ce que l’on attend de lui sans malentendu, dans les délais attendus, etc.

Tim nous explique aussi les principes de ce qu’il appelle un « projet muse » (traduction libre). Cette muse est un projet qui nous rapporte de l’argent sans qu’après quelque mois on ait à y travailler.

L’auteur nous invite aussi à faire le ménage dans nos vies. Éliminer les dépenses inutiles, les objets inutiles.
Il aborde beaucoup le voyage, l’apprentissage des langues pour se garder alerte, en parallèle d’apprentissage de discipline physique comme les arts martiaux ou autres.

Il essaie de nous faire sortir des sentiers battus. Tim est un gars qui vit complètement à sa façon, qui est plutôt au début déstabilisante. Il faut être prêt à changer l’angle de vision sur notre vie pour le suivre.

J’ai commencé à mettre en pratique quelques une de ces valeurs et philosophies. Je ne suis pas encore prêt à faire le grand saut, mais d’intégrer certains concepts à ma vie quotidienne m’aide beaucoup à prioriser dans ma vie.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de Tim. Il va droit au but, sans détour. Une lecture complètement efficace quoi. Il est très concret et donne des références pour ce qu’il raconte. Il nous recommande à des sites web, nous raconte ses expériences et nous cite aussi d’autres cas vécus de gens qui lui on écrient afin de lui faire part de comment ils ont eux intégré les concepts du livre dans leurs vies à eux.

Je finirai en disant que ce livre est un des deux livres qui a le plus marqué ma vie, et a eu le plus d’influence sur la façon dont j’aborde le travail et ma vie personnels. Je donne donc 4.5/5 à ce livre, et le recommande fortement à tous !

Construire la version mobile d’un site web en premier

Voici une présentation, qui présente un point de vue que nous devrions construire nos sites pour mobile en premier, pour ensuite bonifier la version desktop. Je trouve que l’approche fait du sens, surtout pour ceux qui on une version HTML desktop et mobile qui est la même.

Les statistiques date de l’an dernier (je suis tombé sur la présentation dans un ménage de mon readitlater… mieux vaut tard que jamais) mais sont très parlantes.

Il y a plus de personnes dans le monde avec un mobile qu’avec une connexion internet. Et la navigation mobile est très utilisée, par les smart phones, mais aussi par de plus vieux appareils.

Bon assez parler, je vous laisse regarder par vous même.

Rethinking the Mobile Web by Yiibu
View more presentations from Bryan Rieger

Focus

Je viens de finir de lire Focus: A Simplicity Manifesto in the Age of Distraction. C’est un livre qui porte sur le focus. Ça explique que de nos jours, il y a énormément de bruit dans nos vies, que ce soit par la surinformation, par les réseaux sociaux, les téléphones intelligents partout tout le temps. Nous ne prenons plus le temps de nous arrêter, de réfléchir, d’assimiler l’information qu’on consomme.

J’ai globalement aimé le livre. Ce que l’auteur raconte est assez en lien avec le constat que j’ai moi-même eu il y a quelque mois. Il explique bien le concept e donne de bonne piste pour s’orienter vers un choix de vie plus simple et plus focalisé. Il prône de se donner à fond dans ce qu’on fait, mais une chose à la fois. Il nous conseille de retirer les éléments qui portent à la distraction comme les alertes de courriel, le téléphone ou les réseaux sociaux dans les moments de concentration par exemple. Il conseille aussi les plages de travail offline.

Malgré que le livre ne soit pas très long, le point le plus négatif du livre est qu’à partir d’environ la moitié, j’ai commencé à trouver un peu redondant les exemples et explications.

Reste que j’ai bien apprécié le livre. Je le conseil fortement au lecteur fréquent et rapide puise que vous en ferez qu’une bouchée. Pour le lecteur moins rapide comme moi, je le conseille aussi si le sujet vous intéresse fortement. Par contre s vous avez à choisir entre quelques livres, je suggère plus « les 7 habitudes de ceux qui réalise tout ce qu’ils entreprennent » , un livre que j’ai lu l’an dernier et qui a changé ma vie. Il est plus long, mais a un rapport qualité pages de loin supérieur. Je prépare d’ail leur un post sur ce livre… Depuis des mois que j’ai un brouillon dans mon blogue, je devrais le finaliser et le publier sous peu.

Je donne une note de 3.5/5

Mes résolutions de 2011

Je sais, on est au début février. Mes résolutions sont déjà établie depuis le nouvel ans mais je n’avais pas pris le temps de les partager avec vous.

Voici mes 2 listes de résolutions :

Mes résolutions familiales

1 – une sortie de plein air hors de la ville par mois.
2 – une fin de semaine par mois consacré au travaux de rénovation.
3 – plus de recharge d’appareils électronique ni d’utilisation de ceux ci dans la chambre, excepté pour lire un livre ou une revue (sur nos iPad)

Mes résolutions personnelles

1 – écrire plus et mieux
2 – couvrir ma chérie d’amour et de cadeau (c’est sa formulation mais ça dit bien ce que je voulais faire. Avec les enfants, on mets de coté le couple un peu. C’est le temps de remédier à ça)
3 – Manger moins (en terme de portion)

Je voulais me contraindre de 3 résolutions dans chaque catégories mais je vais ajouter :

4 – lire 6 livres ( Lire était une résolution réussi de l’an dernier. J’ai lu 4 livres l’an dernier)
5 – poursuivre le jogging. Courir un 5km. ( Courir était une résolution réussi de l’an dernier. Je suis passé de rien à 15 minutes pour environ 2 km et j’ai commencé à l’automne seulement)
6 – appliquer mes apprentissages des 2 livres que j’ai lus et qui m’on marqué l’an dernier, soit « the four hours work week » et « les 7 habitudes de ceux qui réussissent tous ce qu’ils entreprennent » (je vais probablement faire un post sur ces lectures)

Voila! C’est dit. Je ne peut plus reculer maintenant :)

Graph DataBase

Je viens de lire/voir une présentation vraiment intéressante sur le graph database et graph application. J’ai été initié au concept par un collègue très allumé, Mathieu Decelles St-Pierre, qui m’inspire beaucoup. Nous avons aussi commencé un projet long terme avec ce concept.
Le concept se résume en gros à définir des entitées, avec des propriétées, et d’établie des relations typées entre eux. Le stockage peut se faire dans une base de donnée relationnelle, dans un stockage de type json ou xml.
Comme je suis assez junior dans ce concept et que c’est quand même assez complexe, je vous laisse regarder la présentation slideShare de Marko Rodriguez.
Memoirs of a Graph Addict: Despair to Redemption

Applications iPad préférées après une semaine

Premièrement, comme je l’ai déjà Twitter, les application iPhone du iPad, c’est pas génial. L’expérience de navigation n’est pas la même. Ce n’est pas juste une question de grandeur, sur mon iPhone j’utilise mon pouce pour interagir. Sur le iPad, c’est mes index. Le scale x2 n’est pas super impressionnant non plus.

Alors ceci dit, le iPad est extra!!

J’utilise beaucoup de site directement. J’aime mieux de loin la version web de Facebook par exemple plutôt que la version iPhone. J’hésite encore beaucoup entre la version web de gmail versus mail.

Pour mes rss, j’utilise feedlerpro
Le look est ok, il se connect sur Google reader. On a accès à tous les feutre comme favorit (star) share et remain unread. Avec la version gratuite, on peut juste partager avec Google et facebook. La version pro ajoute le partage avec Twitter, read it later, instapaper. Son seul reproche pour moi est de pouvoir avoir dans une seul liste tous les items d’un folder de feed en plus d’avoir le contenue par feed séparé

Pour Twitter j’ai essayer tweetdeck mais je suis ensuite passer à twitterific. Supporte les groupes (pour moi ces essentiel à un client Twitter) tester les, ils sont tout les 2 gratuits.

Je suis en train d’essayer wordpress pour faire ce post. Pour le texte ça va mais pour mettre des photo c’est moins convaincant. Il ajoute tous les photo dans le bas du texte. Mais ça reste très honnête comme appli.

Pour les livres, l’app kindle bas celle d’Apple selon moi. Premièrement et surtout a cause de la quantité de livre disponible. Les 2 ont l’option de bookmark mais le kindle à aussi l’option de garder des notes. En plus il est synchronisé entre les devises ( iPad, iPhone, itouch, kindle, et desktop aussi si je ne me trompe pas). Il manque par contre dans les 2
cas, du contenu francophone!

J’ai découvert Zinio. C’est l’équivalent du iBook pour les revues. L’expérience est moins pousser que dans des appli dedié comme le Paris match ou le wired mais ća reste correct. Mettons que c’est l’équivalent de la revue sans utiliser le potentiel d’une plateforme comme le iPad. J’ai installer l’appli Dwell. Mon abonnement papier finissait par hasard ce mois ci. Je songe à m’abonner. Le duel est dispo dans Zinio ou en app à par mais c’est par mal la même expérience.

Il y a l’incontournable dropbox, pas aussi essentiel que sur desktop mais si tu utilises la version desktop pourquoi pas la mettre sur iphone et ipad, c’est gratuit et ça donne accès en read à tes document.

Il y a un app Gowalla. Le seul plus versus la version iPhone c’est de voir les place sur une map. Mettons que ça ne vaut pas si le dTour que ça. En pus je pense que foursquare a pas mal gagner la bataille dans ma tête.

J’allais oublier une des plus importante. Evernote. J’utilisait déjà la version Mac et la version iPhone et la version iPad viens compléter à merveille l’éventail des possibilité. Apprendre des notes partout et y accéder partout c’est vraiment génial. J’ai même converti ma blonde!

Maintenant, les application que j’attends sont, remote, airmouse, moblileRss, photoshop, readit later.

Et vous, quel sont vos app préférées? J’ai manqué quelque chose?

Confoo.ca 2010 : Scalable Web Applications for the Cloud

Hardest part to scale is database

memcache to data that we don’t care to loose.

Amazon ELB for load balancing

Avec le cloud, avoir plusieur petite machine est plus aantageux qu’à linterne (grosse machine pour entailisé le rack) donc très redondant.

Database probleme

if database fots on memory, don’t worry

EC2
Should be on EBS :
Scal and snapshot

split database
document-base database
schemaless
fast
replicaiton
failover
auto-sharding

Cluster for no single point of failure whe hard to load balance.

When to scale out (more machine) :
- Each instance are identical
- Redundacy
- fast and easy scaling
- Instance is « irrelevant »

When to scale up (bigger machine)
- Multiple instance are hard to manage
- CPU or memory intensive application
- scaling out become unpratical
- scaling out is souet cher

api pourscaller : si choke, scale, si entre x heur et x heure le traffic augmente, on scale

Things I learn
Cloud instance are disposable, architechture for that
Pre-optimizing is useless (launch and see where its choke)
Be aware of your bottleneck
Architect for flxibility
Deployed different part on different servers
Secure your important data

Thing I learn on EC2

Verry reliable
When shit it’s the fan, your on your own
Create images
Automate as much as you can

Autoscaling is easy, but rarely needed
IO is consistent and mostly sucks
Slowinsh (Rackspace Cloud is much faster)
Larger instance ar too expensive.

Confoo 2010 : Building RESTful Services with .NET